À nouveau la tête dans les étoiles…

La restauration du château d’Ételan dura une trentaine d’années, certes. Mais est-ce pour autant que ses propriétaires et l’Association qui soutient leurs efforts purent ensuite se reposer sur leurs lauriers ?
Que nenni ! Après la restauration, il y a l’entretien, car le temps, les intempéries, la pollution font leur triste office. Les vitraux de la chapelle eurent récemment besoin d’un bon nettoyage, qui fut effectué par l’équipe du maître verrier Patrick Forfait (celui-là même qui les avait remontés quand ils furent découverts dans des cartons de la cave !). Mais le sort s’acharnait décidément sur la chapelle car le petit édicule au-dessus de son toit eut le caprice de bouger un peu, et de manière très …sournoise : si peu que, au sol, les nains que nous sommes ne purent s’en apercevoir. Jusqu’au moment où de l’eau, trouvant un orifice, s’insinua de la charpente au plafond de l’édifice, tachant son ciel étoilé. Il fallut faire venir un charpentier, un peintre, pour restaurer ce si beau bleu, caractéristique d’Ételan, et une doreuse pour refaire 71 étoiles à la feuille d’or.

Peu avant le début des travaux, le plafond de la chapelle endommagé par la pluie
Après le travail du charpentier, d’un peintre pour restaurer le bleu et d’une doreuse pour refaire les étoiles

Et tout cela ne se fait pas si vite (il fallut des devis, des appels à l’aide pour trouver les fonds nécessaires, l’arrivée d’échafaudages précédant les artisans). Mais c’est fait ! Marie-Pierre Fournier (la doreuse qui a travaillé, entre autres, à la longue restauration de la si merveilleuse chapelle du lycée Corneille de Rouen) a terminé sa dernière étoile le 27 mai, et le ciel de la chapelle est comme neuf ! Nous comptons donc bien que nos visiteurs de cette saison 2016 n’hésitent pas à risquer quelque torticolis d’admiration !

Le plafond de la chapelle a retrouvé sa beauté originelle
By | 2017-08-24T22:07:10+00:00 29 mai, 2016|Vie du château|